FIV (Fécondation in vitro) : C’est la première technique utilisée de la Procréation Médicalement Assistée . Elle se fait par la mise ensemble des spermes et des ovules au laboratoire et par le contrôle des ovules fécondés dans un certain temps.

La qualité des spermes et des ovules sont importantes dans cette technique.

Dans le cas d’une insuffisance quantitative ou qualitative des spermes la fécondation ne pourra pas avoir lieu. Dans ce cas la technique de micro-injection devra être utilisé.

Lors d’une fécondation in vitro 250 000 spermatozoïdes doivent être utilisés pour un ovule. Si les ovules ne sont pas fécondés la technique de ICSI ne peut pas être employée le lendemain.

ICSI (Micro-injection)

C’est la technique la plus employée  à nos jours. Elle consiste à injecter directement le spermatazoïde dans l’ovule.  Malgré le coût élevé, cette technique est préférée en raison des chances élevées de grossesses.

Elle peut aussi être utilisée dans les cas de graves problèmes de spermes ou d’ovules. Etant donné qu’ un seul spermatazoïde est suffisant pour féconder un ovule, quelques spermes obtenus des testicules seront suffisants.

IMSI est la technique de la séléction des spermatazoïdes sous des microscobes puissantes. Elle est bénéfique pour les patients ayant peu de spermatazoïde utilisable.

EMBRYOSCOPE aide à la séléction des embryons de bonne qualité. La multiplication des embryons est suivie par la photographie ou par vidéo, ainsi les embryons qui se divisent plus tôt sont séléctionnés. La technique est basée sur l’attente d’une chance plus élevée de grossesse par les embryons se divisant plus tôt.

INCEMINATION : Son efficacité est discutable. Dans certains cas la technique peut fonctionner.

YUVALAMA: Rarement efficace. Dans le cas d’une paroi épaisse de l’ovule on perfore un trou à l’aide du rayon laser.

PGD ou DPI : Si la stérilité est génétique, les ovules fécondés sont développés au laboratoire par ICSI (Micro-injection) ou par FIV. Avant le transfert dans l’utérus une analyse génétique par biopsie sur les blastomères est éffectuée. Les embryons sains ou indemnes sont séléctionnés et transférés à la femme.

Le nombre de maladie génétique détéctable par DPI augmentent tous les jours. Pour en savoir plus sur ces maladies cliquez ici