Le don d’ovules est aussi appelé le transfert d’ovules ou d’ovocytes. Toutes les étapes de FIV sont impliquées. C’est une technique qui est assez répendue depuis une trentaine d’années.

Différemment par rapport à une fécondation de ses propres ovules,  les ovaires de la future mère ne sont pas stimulées. Ce sont les ovaires de la donneuse qui sont stimulées par utilisation de médicaments. Les ovules obtenues sont fécondées in vitro par les spermes du conjoint. Les embryons obtenus ainsi peuvent être transférés à la future mère dont l’endometrium sera préparé à la grossesse en même temps ou plus tard.

dovules1De nombresues années d’expérience nous montrent qu’il n y a pas de différences de réussite significative entre l’utilisation des embryons frais ou congelés. Dans le cas de l’utilisation des ovules fraiches, le jour de la ponction des ovules on procède aussi à l’obtention des spermes du père et à la fécondation in vitro ou par micro-injection. Au courant de ce processus le couple receveur et la donneuse ne se rencontrent pas.

Après la fécondaiton de l’ovule le développement des embryons est suivi  et  les embryons sont séléctionnés en qualité et en nombre souhaités. İls sont transférés dans trois à cinq jours à la future mère. Un teste de grossesse est éffectué le douzième jour du transfert.

Dans Notre Clinique la séléction des donneuses est l’objet de la plus grande attention. Leur évaluation et leur séléction se fait conformément au standarts ASRM ET ESHRE.

Dans ces débuts le transfert d’ovules a été réalisé dans le but de l’augmentation de la quantité de lait chez les vaches laitières et d’autres animaux. Au jour actuel dans ce domaine les embryons selectionnés sont transférés pour obtenir des vaux femelles.

Les ovules sont obtenues des vaches de bonne santé et au lait abondant, et leurs ovules sont fécondées par les spermes de tauraux.

dovules3Dans les fermes d’élevage cette technique qui consiste à l’utilisation des embryons séléctionnés par la détérmination du sexe est largement utilisée.

La première naissance d’un bébé humain par une donation d’ovules a été réalisée aux USA en Californie par le Dr. John Buster le 3 Février 1984. Depuis cette date la seule méthode de donner une chance de matérnité aux femmes qui n’ont pas d’ovules ou qui n’ont pas une chance de grossesse par leur propres ovules reste la donation d’ovules.

Dans de nombreux cas, on utilise une mère porteuse, dans l’utérus de laquelle les embryons sont implantés après accord avec les bénéficiaires.

Un autre bénéficiaire de cette technologie est la communauté des parents homosexuels. La matérnité de substitution a permis au gays d’avoir des enfants biologiques.

Le don d’ovules est très répendu dans beaucoup de pays. L’Egypte, l’Iran, le Liban parmis les pays musulmans et certains pays Europééns comme l’Angleterre, la Belgique, la Grèce et l’Espagne authorisent cette pratique. De l’ Amérique du Nord et du Sud et beaucoup de pays Africains, l’Australie et plusieurs pays de l’Asie l’authorisent également.

Il est interdit dans certains pays Europééns. Il est interdit en Turquie et authorisé en République Turque du Chypre du Nord sous certaines conditions.

La relation entre la donneuse d’ovules et la personne qui la reçoit se fait de deux façons:

A: Anonyme. Les intréssés ne se connaissent pas.

B: Non Anonyme: La donneuse et la receveuse connaissent leur identités réciproquement.

Les 95% des dons d’ovules se font de façon anonyme. Les donneuse et les recevants ne souhaitent pas faire savoir leur identité respectives.